Textes : Jérôme Prévost
Images : Marion, Sibylle et jérôme Prévost
Photographies : Thomas Iversen
Développeur Web : Julien Gérard
Réalisation octobre 2016 Le contenu du présent site relève de la législation française et internationale sur le droit d’auteur et la propriété intellectuelle. Il est interdit de réutiliser ou de reproduire le contenu du site, incluant les textes, le design, les photos ou autres ressources iconographiques qui restent la propriété de l’auteur.

ENTRER

La pierre

Il aura fallu la patience
de 55 millions d’années
pour que la chair de la mer s’apaise
décomposée à l’horizontale
laissant s’aliter serrées
les carapaces fossiles calcaires
d’innombrables millimétriques
coquillages marins.
Aujourd’hui, non moins patiemment,
les racines colonisées symbiotiques
de la vigne y libèrent au contact vertical
des courants de cations de calcium.
Au temps du vin,
d’une sève rendue possible,
la fulgurance saline opérera à la dégustation.
Echelle de temps salivante par la
langue maternelle.


«Dans tout ce que la nature opère, Elle ne fait rien brusquement.»
Jean baptiste lamarck

Les vaisseaux

Premier courant de deux forces parallèles :
L’alcool du vin et l’héliotropisme de la vigne tendent vers le haut.
Deuxième courant de forces parallèles :
Le minéral du vin et la poussée racinaire gravitent vers le bas.
Résultat des forces opposées :
Tropisme de la vigne / Mimêsis d’un verre de vin.


«Moi aussi je suis allé là où vous avez été.»
Le grand Meaulnes.
Alain Fournier.

Les fûts : individus qu’on ne peut qu’assembler.
L’ensemble des fûts forme la futaille.
La flottille est l’ensemble des petits vaisseaux.
Sur ces Béguines autrefois immergées
Le bois prend racine
Et le bois porte au large.
Dans cet aller-retour des cernes concentriques inhérentes au bois
Il est toujours question
De mémoire, de respiration et de voyage.

La peau

Quand le raisin atteint sa maturité
le végétal qui le porte devient bois.
C’est un signe du seuil à venir.
C’est le temps du Kairos,
le temps de la vendange.


La lignine dont se fera l’humus,
peau de la terre,
souple et aérée.
La lignine dont on fera le fût
peau du vin
Tempérée, poreuse, intime et curieuse.
Le bois matériau des nids
enveloppant ces deux fécondités.

HUMUS-HOMME-HUMBLE
Trois mots de même racine
de même terre
indissociables aux bons vins.

L'intime

La Vigne d’une vie.
C’est un carré de 200 enjambées.
rangées, reliées sur la tranche
semblable aux pages d’un livre.
Il faut faire d’un nom commun un nom propre :
passer de la Vigne aux Béguines.
Il faut faire d’un nom propre un nom qui me soit propre :
Derrière le Golf, Le long du verger, Les grands tours,
Devant chez mamie, Du côté de de chez Nono,
Sur le chemin du haut, Au dessus du puit,
Près des bassins, Les pinots gris, Au court noué
sont autant de plis et de replis intimes qui disent Mes Béguines. On s’y apprivoise,
on s’y détaille,
on s’y devine,
on s’y donne
depuis plus de 45 ans.


« C’est comme si j’avais des mots en guise de doigts, ou des doigts au bout des mots.» Fragments d’un discours amoureux - Roland Barthes.

La Parcelle

A la vigne,
Cueillir et enfouir une foule de détails
Appliquer le geste accordé
Ignorer l’othodoxie
(Sourire quand ça ne pousse pas droit)
Accroupir le regard
Apprivoiser l’émotion du hasard
Irriguer un rhizome de pensée
Admettre la force du peu,
la profondeur du pas beaucoup
Vivre du dedans et du dehors
Re-vivre du dessus et du dessous
Tisser de petit rien
Collecter des herbiers de senteurs
Y aller s’en retourner comme une respiration
Se laisser devancer
puis s’effacer.
Imaginer la vigne heureuse.

Underground

Le vin pousse dans la cave
dans ce « puit intérieur »
sombre, humide, silencieux et sauvage,
pour un lent-long-temps entier ;
un vin racinaire re-cueilli à sa terre
enfoui sous des voûtes montées en meulière concentriques aux fûts,
dans les interstices desquels
éclosent des myriades de jardins minuscules
grandissant le vin
où « le classique n’existe ne parle et ne régne que s’il y a du barbare déguisé (...) »*
*Pierre Michon

Les Béguines

La Closerie Les Béguines | Lieu dit "Les Béguines" |
| Closerie signification : parcelle de vigne de deux à trois hectares entretenue par un closier |
| Les Béguines signification : Javelle de sarments. Plusieurs béguines composent un fagot |
| Superficie : 2ha d'un seul tenant-bordure d'appellation d'origine Champagne |
| Géologie : Paléocéne 59 - 55 millions d'années - sable calcaire du Thanétien |
| Altitude : 120m |
| Cépage : 94% pinot meunier-sélection massale-porte greffe
3309 et 5BB teleki planté en 1964. 2% pinot gris-sélection
massale-porte greffe riparia et 41B planté en 2000.
2% chardonnay-sélection massa-porte greffe riparia et 41B plantée en 2000 |
| Densité : de 8333 à 10000 pieds par hectare |
| Orientation : axe nord-sud |
| Taille cordon permanent et cordon de royat |
| Viticulture sans papier : travail manuel engendré par l'observation
adapté aux conditions de milieu sans dogmatisme |
| Travail du sol par griffage et sarclage sur l'intégralité du domaine
| Depuis 1994 arrêt des insecticides : réintroduction pionnière de typhlodromes |
| Depuis 1996 arrêt des herbicides : travail du sol par griffage et sarclage sur l’intégralité du domaine |
| Depuis 2000 travail sur la mycorhization |
| Usage de soufre mouillable et limitation absolue de l’usage de cuivre |
| Première récolte : 1987 |
| Premier vin produit : 1998 |
| Fermentation spontanée - vinification paresseuse |
| Fermentation élevage 10 mois en totalité sous bois sur lie entière |
| Fermentation malolactique sans obligation |
| Sans machine, sans électricité |
| Futailles de différents bois et contenances de 225, 228, 400, 500, 600 litres |
| Mise en bouteille lente par gravité |
| Exclusivement en extra brut depuis 1998. Dosage : 2,5 Gr par bouteille |
| Graphisme, texte étiquettes et contre étiquettes : Jérôme Prévost |

Fac Similé

| Champagne rosé d’assemblage |
| Fac-similé définition : reproduction identique à la source originale |
| 87% vin de base Les Béguines |
| + |
| 13% vin rouge tranquille Les Béguines |
| Sélection intra-parcellaire pinot meunier desserré à petits grains |
| Fermentation alcoolique grappe égrappée  : cuve chapeau flottant |
| fermentation spontanée sans SO2 |
| Elevage 10 mois barrique 228 litre |
| Tirage en bouteille doux et lent sans machine – sans électricité |
| Premier vin produit : 2007 |
| production annuelle : environ 3300 bouteilles |
| extra brut rosé-dosage : 2 à 3 Gr par bouteille |
| graphisme, texte étiquette , contre étiquette : création jérôme Prévost |

Le vigneron

La grand-mère maternelle se tenait au
jardin : à ses côtés je vécus pour
la première fois la sensualité de la terre.
Ma mère, la fille de ma grand-mère,
me donna le goût du beau et l’exigence
de l’intégrité ; un soir, elle me mit dans
le creux de la main comme une graine
le grand troupeau de Jean Giono.
Mon père, le mari de ma mère m’ouvrit
à la curiosité, à la nécessité du doute
et à la joie extatique de l’effort en montagne.
L’ami Anselme me dévoila le sens du
geste patiemment durant 24 saisons.
Ils furent mon écosystème.
Et tant d’autres rencontres.
A la rencontre du temps, on est tous le
terreau d’un autre.
Je le sais maintenant.

Les Clés

Champagne La Closerie
Agnès et Jérôme Prévost
2 Rue de la petite montagne 51390 Gueux.
Tel : (33) 03 26 03 48 60
champagnelacloserie@orange.fr

Les visites sont possibles uniquement après prise de rendez vous par email, s’il nous reste du vin disponible à la vente et dans la mesure de notre temps disponible hors de la période de pousse active de la vigne.
Les visites sont impossibles durant la période des vendanges.

Offre d’achat/
Vous êtes un particulier : l’achat de bouteilles est possible à la propriété ou sous expédition en France métropolitaine en fonction des stocks disponibles.
Contactez nous par email pour recevoir votre proposition d’allocation.

Vous êtes un professionnel :
Contactez nous par email.

La pierre Les vaisseaux L’intime La peau La parcelle Underground Fac simile Les Béguines Le vigneron Les clefs